Recherche
 
Fermer
Cette année
L'association
Les années passées
Photos,CP Vidéos
Librairie
livres en vente
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.visagesdenotrepilat.com/julie/data/fr-articles.xml

     Suite à la conférence d’Eric Charpentier et Thomas de Charentenay  le 26 mai 2018 à Saint-Appolinard, les associations Visages de notre Pilat et les Amis du Parc Naturel Régional du Pilat avaient décidé de proposer aux participants à la conférence de s’imprégner plus avant des découvertes mégalithiques réalisées par les deux conférenciers. Rendez-vous était donc pris ce samedi 2 juin à 14 heures à la Croix de la Caille sur la commune de Saint-Sauveur en Rue. Ce sont soixante participants qui se sont efforcés de rester disciplinés afin que chacun puisse stationner correctement.

parking.jpg deepart.jpg

Après une rapide présentation de l’après-midi c’est d’un pas enthousiaste et déterminé que nous nous élançons en direction de la fameuse et non moins célèbre Pierre des Trois Evêques.

pierre_vue_de_loin.jpg texte_pierre_des_3_eeveeques.jpg

explications.jpg

Arrivés sur place, c’est Eric Charpentier qui brosse les différents rôles historiques successifs qu’a eus par le passé cette borne, sans doute naturelle. Nous retiendrons entre autres que les trois Gaules romaines  se rejoignaient là-bas (la Narbonnaise, la Lyonnaise et l’Aquitaine).

Elle s’inscrit surtout, et c’est le but premier de cette sortie, dans un vaste secteur mégalithique dont elle est le  centre.

pierre_3_E_vue_de_prees.jpg

Tout l’après-midi nous naviguons sur des terrains privés. Nous avons eu l’ autorisation exceptionnelle des propriétaires, qui nous font l’honneur d’être parmi nous. Il est question de visées, par exemple en direction du site protohistorique de Saint-Sabin, là où beaucoup plus tard sera érigée une chapelle. Nos amis Eric et Thomas attachent une importance certaine au lever et au coucher du soleil les jours de solstice. Après les explications délivrées à la Pierre des Trois Evêques, notre groupe de 60 personnes se dirige vers le viseur des Ecrins à 200 mètres à peine de là.

viseee.jpg viseee_2.jpg

     Ce dernier nous indique directement le site des Faves, mais auparavant nous nous dirigeons au point haut, nommé ainsi par nos conférenciers, qui se situe à une petite centaine de mètres du viseur des Ecrins. Ce point haut permet facilement d’admettre que l’homme est intervenu sur place et que ce site n’a rien de naturel. Il se peut qu’une source puisse avoir jadis coulé ici même. Il se peut également qu’un dolmen puisse avoir également pris place ici-même. Un vieux document de 1516 retrouvé par Eric Charpentier pourrait aller dans ce sens. Les questions au fil de l’après-midi sont nombreuses ; nos conférenciers se font un plaisir d’y répondre collectivement ou individuellement. Lorsqu’il est temps de mettre le cap sur les cromlechs des Faves, notre groupe imposant s’y lance en ordre et en faisant des pauses bienvenues pour que tout le monde puisse suivre.

thomas.jpg eric.jpg

En route nous faisons une halte appréciée devant une grosse pierre levée et calée par des pierres de taille modeste. pierre_debout.jpgi

Après quoi nous arrivons dans le pré où nous attendent les cromlechs depuis des millénaires. Nous avons parcouru 1 km depuis la Pierre des Trois Evêques et presque 2 depuis notre rendez-vous à la Croix de Caille. Le temps passe vite, les discours sont précis et le public est conquis par cette ambiance d’un autre temps. Le Haut Pilat s’avère magnifique, les vues et les paysages sont somptueux. La météo est de la partie. Le site des Faves nous est ouvert, d’autant plus que les propriétaires ont fait en sorte que les animaux ne soient pas là. En les remerciant vivement ici-même, nous invitons notre lecteur à ne jamais se rendre sur ces sites sans autorisation, entre autres parce que le point haut prend place au milieu d’une vaste sapinière remplie de tout jeunes arbres qui, à ce titre, demeurent fragiles.
paysage.jpg pierres_sous_bois.jpg

     C’est un atelier pratique qui nous attend. Le décamètre d’Eric Charpentier va s’avérer fort utile, ses connaissances de Pythagore aussi. C’est peut-être le moment le plus spectaculaire de l’après-midi car, après moult calculs expliqués à notre assemblée, Eric va placer une personne à chaque pierre retrouvée grâce à un rayon qui part du centre du cromlech. C’est en tout 19 pierres enterrées ici-même depuis la nuit des temps qui vont constituer un cercle, un cromlech des plus remarquables. Même si cela fait près de 4 heures que notre public est attentionné, il s’opère alors une re-concentration significative car on ne peut que constater que les sciences pratiquées par Eric et Thomas amènent ici même un résultat des plus convaincants.
mesures.jpg mesures_plus_visibles2.jpg mesures_trees_claires.jpg

C’est l’heure de refaire le chemin à l’envers et la pente douce qu’il nous faut cette fois remonter se parcourt avec la plus grande des facilités tant les participants ont apprécié cet après-midi au temps des mégalithes. Bien sûr l’aventure continue pour nos deux conférenciers de plein air car il leur faut notamment faire reconnaitre leurs travaux par des autorités compétentes. On leur souhaite bonne chance et nous sommes bien heureux d’avoir partagé ces moments avec eux. Merci encore à vous, messieurs.