En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Bienvenue à Visages de notre Pilat

Visages de notre Pilat est une association de pays animée par des bénévoles qui oeuvrent pour faire connaître la vie des hommes et des femmes de cette contrée et sauvegarder le patrimoine du Pilat Rhodanien dans le canton de Pélussin et des lieux circonvoisins.

 Associer la population à la recherche historique locale

Bienvenue2.gif

Dernier article publié :

                          Compte-rendu de la conférence sur les grands hôtels ici

Prochaine activité ici

                                              

                                                                                 

Indexation des articles de la revue Dan l'Tan

dans avis de recherche à gauche ou ici

Sentier de la soie :

                 Dernièrement,  la radio RCF-Saint-Etienne a enregistré une émission avec Michèle Vincent    et Christian Fitte à ce sujet : vous pouvez suivre cette émission ici : https://rcf.fr/culture-et-societe/decouverte?episode=274021 
                                       

                     

Prochain rdv : assemblée générale en février 2023

acceuil-11214carrefour.gif

                     

Dernières Parutions -

Mai 2022 : Parution du livre de Didier Chol

Histoire et histoires de Chavanay et de sa région

couverture_Chol_216.png 4e_couverture_Chol_216.jpg

Février 2022 : Edition du livre de Marcel BOYER, Du Pilat à la Louisiane, Auguste LANGLOIS botaniste
664_couv_resto_Langlois.jpg 664_couv_verso_Langlois.jpg

Un grand botaniste

Marcel Boyer

Du Pilat à la Louisiane,

Auguste Langlois, 1832-1900, Botaniste

Biographie du missionnaire-botaniste Auguste Langlois.

664_couv_resto_Langlois.jpg

Auguste B. Langlois est né le 24 avril 1832 à Chavanay (Loire).

Il part pour les missions de Louisiane en 1855, où il est nommé curé de Pointe-à-la-Hache, dans la paroisse (le comté) de Plaquemines, la longue péninsule qui s’étend de La Nouvelle-Orléans au delta du Mississippi.

Pendant trois décennies, de 1857 à 1887, dans les conditions les moins favorables – confronté aux aléas du climat subtropical, aux ouragans, aux crues du Mississippi, aux fièvres, à la Guerre de Sécession qui entraina pour un long temps la Louisiane dans la misère – il va, parallèlement à son ministère, se consacrer à des études de botanique. Au début, sans aide ni soutien, mais porté et encouragé par l’extraordinaire richesse de la flore louisianaise. Il va, peu à peu, par un travail opiniâtre, développer et parfaire ses connaissances jusqu’à devenir un botaniste reconnu, estimé par ses pairs. En 1887, il publie à Saint-Etienne le Catalogue Provisoire des Plantes Phanérogames et Cryptogames de la Basse-Louisiane, États-Unis d'Amérique.

Et lorsqu’après trente années à Pointe-à-la-Hache il est affecté à Saint-Martinville dans la paroisse Saint-Martin, en pays Cajun, sa notoriété est considérable. En 1896, il est invité à donner une conférence sur la botanique à La Nouvelle-Orléans. C’est une consécration.

Il meurt à St. Martinville le 31 juillet 1900.

Entre 1855 et 1900, il aura collecté plus de 20000 plantes aux cours de ses herborisations, dont de nombreux nouveaux spécimens jamais étudiés jusque-là. Il fera donation de ses collections à l’Université Catholique d’Amérique (C.U.A.) à Washington qui en reconnaissance donnera son nom à son herbarium.

Informations pratiques

Du Pilat à la Louisiane, Auguste Langlois, 1832-1900, Botaniste

Marcel Boyer

Association Visages de notre Pilat, 2022

154 pages, format : 16,5x24

ISSN - 0246 – 8174 (supplément à la revue Dan l’Tan)

Prix de vente : 18 €, par mail à : visagesdenotrepilat.42@orange.fr

Février 2022 : Livre de Jean Perreton, Souvenirs de jeunesse des années 40/50
couv_Perreton_421_recto.jpg couv_Perreton_421_verso.jpg

__

le numéro 43 de notre revue " Dan l 'tan" est à votre disposition

recto.png verso.jpg

Sommaire consultable doigt111.gifici

___CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES VOIR PLUS GRANDES__

               Paru en février 2020

Recueil des articles que Marcel Boyer a publié depuis 35 ans

dans la revue Dan l'tan

( livre qui lui a été offert lors de l'assemblée générale 2020)

 

couverture.jpg dos_livre_Marcel.jpg

                    

                                  

      

                     

Si vous êtes intéressés pour participer à l’une ou l’autre de nos études, ou si vous disposez d’archives, n’hésitez pas à prendre contact avec l’association ou contactez-nous 

(1 rue du Pr Voron, 42410 Pélussin)

Actuellement nos recherches concernent plus particulièrement les thèmes suivants :


 

- La recherche se poursuit actuellement pour les villages de Bessey, Lupé, Malleval, Roisey ainsi que pour le recueil des témoignages.   

- L’histoire de la constitution des communes du canton.

- L’eau minérale de Pélussin. Une source d’eau ferrugineuse fut exploitée dans le quartier de Virieu de 1876 jusque dans les premières années du 20 ème siècle.

 

- A l'occasion du centenaire de la guerre de 14-18,

nous recherchons tous documents (photos, cartes postales, courriers, journaux ou archives personnels, objets)  concernant l'impact que la guerre a eu sur la population du Canton.

 

_____________________________

 

La recherche historique n’est pas seulement une affaire de spécialiste, elle peut également concerner chacun d’entre nous. C’est ce que démontre depuis plus de trente ans l’association Visages de notre Pilat qui publie régulièrement – avec la revue annuelle Dan l’Tan – les travaux de ses adhérents intéressés par l’histoire locale et dont les ouvrages trouvent un large écho auprès des habitants du canton et au-delà.

Le catalogue des publications qui s’est enrichi au fil des années comprend actuellement 110 titres se répartissant entre éditions originales et rééditions de livres devenus introuvables. Ce fond exceptionnel explore aussi bien l’histoire du pélussinois que celle plus large du massif du Pilat.

Les publications témoignent de la richesse et de la diversité des thèmes abordés, elles sont très largement documentées par les archives familiales et privées qui nous sont aimablement prêtées et par la consultation des archives publiques.

Ces archives familiales et privées peuvent être par exemple des documents écrits tels que : titres et actes anciens, manuscrits, journaux personnels, livres de raison, lettres, livres, etc. ; des carnets de dessins, des photographies, des films témoins de la vie d’autrefois, de pratique ou d’activités disparues. Les archives sont exploitées uniquement avec l’accord des familles et restituées après consultation.